Rechercher
  • Marie-Anne

La Saint-Valentin... D'accord, mais qu'est-ce que cela représente VRAIMENT?

Dernière mise à jour : 14 févr. 2020

Nous connaissons tous la Saint-Valentin, cette fête qui met à l'honneur les amoureux le 14 février. Et nous sommes nombreux à nous prêter au jeu, même si aujourd'hui, à peu près tout le monde considère cette célébration comme une fête commerciale!


Mais qu'est ce que la Saint-Valentin, en fait? D'où vient elle? Si vous ne connaissez pas la réponse, et bien cet article est fait pour vous! Je vous embarque avec moi? Allez, on y va!




L'Histoire de la Saint-Valentin


Les romains fêtaient-il déjà la Saint-Valentin?


Du 13 au 15 février, en effet, les romains célébraient ce que l'on appelle les Lupercales. Il s'agissait d'une fête de purification, durant laquelle on sacrifiait un bouc dans une grotte (c'est très précis), afin de favoriser la fertilité.


Les Lupercales étaient données en l'honneur de la divinité des bergers et de leurs troupeaux, en février donc, pour marquer la fin de l'hiver.


C'est en 494 que le pape Gélas 1er interdira cette fête qu'il considère comme païenne, et la remplacera par la Saint-Valentin, en l'honneur du Saint patron des amoureux. La journée instaurée pour lui rendre hommage? Le 14 février, vous avez deviné!


Mais qui est LE Saint-Valentin?


En réalité, on ne sait pas trop, dans le sens où deux Valentin différents pourraient prétendre au titre!


Le premier, principalement célébré en Allemagne, et de son petit nom Saint-Valentin de Rhétie, vécut au Vème siècle. Il est représenté avec un enfant épileptique à ses pieds, et est majoritairement connu pour être allé, relativement tardivement aux vues de l'histoire de la conversion chrétienne, et bien convertir (justement!) les derniers païens au catholicisme. Il était partisan de créer des lieux de soins, de repos et de méditation à proximité des sanctuaires naturels de la nature, et de préserver ces derniers.


Le second, peut-être le plus rependu dans la culture populaire aujourd'hui, est un prêtre chrétien qui décida de marier les jeunes gens en secret, sous l'Empire romain (inutile de vous rappeler qu'à cette époque, les chrétiens n'étaient pas très bien vus)! Quand ses agissements furent découverts, il fut envoyé en prison où il demeura jusqu'à sa mort.


Cependant, ce que je viens de vous décrire n'est pas toute l'histoire! Et elle mérite d'être connue, alors je vous laisse la découvrir.


Pour entrer un peu plus dans les détails, Valentin de Terni, moine de son état, refusa de se soumettre à l'empereur Claude II, dit le Gothique -nous sommes toujours à Rome, les chrétiens sont toujours persécutés. La raison de cet affront? L'empereur décide d'interdire les mariages afin d'empêcher les jeunes hommes amoureux de rester avec leur fiancée au lieu de partir à la guerre (j'ignore si Claude II avait une passion pour la guerre quand il était en première ligne, m'enfin bon). Or Valentin de Terni maria des dizaines de jeunes gens en secret, défiant ainsi l'autorité de l'empereur. Lorsque son activité clandestine fut mise à jour, on l'envoya en prison, où il rencontra Julia, la fille de son geôlier.


Or la demoiselle était aveugle. Elle demanda à Valentin de lui décrire le monde, et à force de discuter, vous devinez ce qui arriva... Oui, ils tombèrent éperdument amoureux l'un de l'autre! Et le miracle se produisit: Julia retrouva la vue!


Toute la ville en parla! Elle en parla même si bien que les échos de ce miracle parvinrent aux oreilles de Claude II, qui décida de condamner à mort Valentin... En 269, ce dernier fut donc décapité, et devint martyr.


C'est tout?


Non, parbleu! Au XIVème siècle, en Angleterre, une coutume se développa, tirant son origine du Moyen-Age. C'est ce que l'on appelle le "Valentinage".


Il s'agissait de former des couples au hasard au sein de l'aristocratie britannique. Les deux protagonistes devaient s'échanger de petits cadeaux, se montrer galants, dans le respect de leur amitié. Avec le temps, les poèmes de la Saint-Valentin sont apparus, et la tradition s'est développée dans les contrées voisines.


Qu'en est-il de la France?


La coutume de la Saint-Valentin a pris un tournant plus romantique au fil des siècles puisque telle que nous la connaissons, il s'agit de célébrer les amoureux.


D'ailleurs, en France, c'est une fête relativement récente, puisqu'elle a commencé à être glorifiée à la fin de la seconde Guerre Mondiale.


C'est bien beau tout ça... mais qu'est ce qu'on en fait?


J'ai l'impression que peu de gens connaissent cette histoire, et c'est la raison pour laquelle j'ai justement souhaité vous la partager. Toutefois, même en sachant d'où exactement vient la Saint-Valentin, nous sommes en droit de nous poser la question de savoir ce qu'elle représente vraiment de nos jours.


En effet comme j'ai pu le mentionner en introduction de cet article, nous sommes nombreux à considérer qu'il s'agit d'une célébration purement commerciale. Dîtes vous que j'ai reçu il y a quelques jours, un mail d'un site qui traite d'éducation canine, me proposant tout un tas de lien pour que je gâte mes chiens pour la Saint-Valentin! De plus, il y a ce sentiment d'obligation qui peut être mal vécu par certains partenaires, une pression quant à savoir si un-tel a trouvé son âme sœur, ce qu'il lui a offert, ...


Mais où va-t-on?


Malgré cela, j'avoue que cette fête m'est chère. Si l'on est amoureux et que l'on a la chance que cet amour soit partagé, c'est super de se dire qu'on va tout faire pour rendre l'autre particulièrement heureux en ce jour! Si au contraire, on a "personne" et bien d'une part c'est faux (car l'on a toujours ses amis, sa famille) et d'autre part on peut justement partager cette journée avec les gens qui comptent véritablement pour nous. Franchement, qui dirait non à une soirée fille, avec du pop-corn devant le film Valentine's Day, et des masques sur le visage?


En fait le 14 février, dans un monde où tout va vite, où on ne prend même plus le temps des petites choses simples, et bien c'est une fête qui devient presque nécessaire. Dans la même veine, nombreux sont ceux qui considèrent que tout le monde ne pense qu'à soi, que nous évoluons dans un monde d'égoïstes; et bien justement, la Saint-Valentin permet aussi de se rappeler de faire des choses pour les autres, de penser, tout simplement à l'Autre. Evidemment, nous sommes bien d'accord que dans l'idéal, il faudrait que nous soyons tous altruistes, tout le temps (oui je sais, c'est un peu une utopique)!


Toujours est-il que, dans le cadre d'un couple ou dans le cadre d'une amitié, la Saint-Valentin permet de se retrouver, de se faire pardonner, de casser la routine, et même de faire de nouvelles rencontres!


Je conclurai ainsi: et si nous décidions de fêter les non-Saint-Valentin? 364 jours (365 cette année, année bissextile oblige) pour fêter l'amour, ce n'est pas une bonne idée?


J'espère que cet article vous aura plu, je vous embrasse!


- Marie-Anne -

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout