Rechercher
  • Marie-Anne

5 conseils pour des études au top!

Quand on quitte le lycée, on a souvent l'impression de devenir adulte, de laisser derrière soi son enfance et de prendre la vie au bras le corps!


Mais en même temps, on est plein d'appréhensions: dans quoi est ce que je me lance?


Dans cet article, vous découvrirez ce qui, selon moi, est primordial pour réussir ses études, et plus globalement, ce que je retire des leçons de ces quelques dernières années en matière de vie étudiante. Mais avant cela, je raconterai rapidement mon parcours estudiantin. Allons-y!




Mon parcours


Clermont-Ferrand


Septembre 2016, mon Baccalauréat en poche, je quitte la région parisienne pour retourner dans ma belle Auvergne et débuter des études de Droit à l'Université Clermont Auvergne (qui a changé de nom depuis).


Je me lance dans cette nouvelle expérience avec joie, car je retourne dans l'univers civil pour la première fois depuis quatre ans, en tous cas en terme d'études; j'ai hâte de retrouver le goût de m'habiller le matin autrement qu'en uniforme, j'ai hâte de rencontrer de nouvelles personnes, et de redécouvrir Clermont-Ferrand qui a bien évolué depuis mon départ en 2012 et que j'ai très peu visité depuis!


La première année de Droit se passe extrêmement bien! J'habite chez ma maman à une heure de la fac, donc je n'ai pas spécialement besoin de travailler à côté de mes études pour me payer un loyer. Je valide donc sans souci ma L1 avec 14 de moyenne sans trop travailler mais en faisant confiance à mon organisation, et débute ma L2.


Mon année sabbatique


Une semaine après le début des cours de deuxième année, en Septembre 2017, je suis élue Miss Auvergne 2017.


A ce moment là, même si je rêve déjà de l'élection de Miss France qui a lieu en Décembre (oups, juste au moment des partiels!), je me dis aussi qu'il est hors de question d'abandonner le Droit et que je passerai simplement les rattrapage du Semestre 3 pour valider mon année, et les examens du Semestre 4 de manière traditionnelle.


N'ayant eu aucun problème à valider ma première année, je me dis que ce ne sera pas très compliqué de retomber sur mes pattes à la sortie de Miss France (dans l'hypothèse où Miss France, ce ne serait pas moi, haha!).


Je continue donc d'aller en cours pendant un mois et demi environ, mais clairement, je n'y arrive pas. Je ne suis pas les cours, je suis sur mon téléphone en train d'espionner un peu les autres candidates, me demandant si elles sont aussi jolies en vrai que sur Instagram, si unetelle ou unetelle sera ma copine, ...


Novembre arrive, je pars en mois de préparation, je déconnecte complètement de ma vie d'étudiante.

Décembre pointe le bout de son nez, et avec lui, l'élection Miss France 2018, le 16 décembre.


Et le 17, retour à la vie normale. Après un mois extrêmement riche et éprouvant, entouré H24 de toute une équipe et des autres candidates avec qui j'ai noué un vrai lien, je me retrouve sans toutes ces personnes, et je retourne avec ma famille en Auvergne. Même si je suis contente de la retrouver, la coupure est rude.


Et là je décide de prendre une année sabbatique! Impossible pour moi de retourner à la fac de Clermont-Ferrand, de continuer le Droit, j'étouffe! J'ai besoin de bouger, de partir, de me retrouver, car en sortant de l'aventure, je ne savais même plus qui j'étais.


Entre Janvier 2018 et Septembre de la même année, je travaille donc en tant qu'hôtesse en événementiel sur Paris, après une courte vacation au Service de la Publicité Foncière de Bobigny.


J'ai très envie de reprendre mes études, et je sais aussi que c'est nécessaire, alors je choisis la Psychologie, un domaine m'ayant toujours intéressée, et au sujet duquel j'ai beaucoup lu.


Paris


Septembre 2018, je rentre en L1 de Psychologie à l'Université Paris Diderot, dans le XIIIème arrondissement. Evidemment, je dois toujours travailler à côté, pour pouvoir vivre dans la capitale. Je ne suis donc pas du tout dans la même dynamique que lorsque je suis entrée en L1 de Droit!


Je bénéficie cependant d'un emploi du temps aménagé dans lequel je peux choisir les plages horaires de mes matières et où je peux demander des dispenses, c'est à dire que je n'ai pas besoin de passer l'examen relatif à la matière en question à la fin du semestre.


Cela m’enlève clairement une épine du pied! Mais toujours est-il que j'ai moins de temps pour étudier puisque je suis au travail tous les après-midis, et que LA clé de la réussite, à ce moment là se situe (suspens, suspens, suspens, ...) dans l'OR-GA-NI-SA-TION!


Mes 5 conseils pour des études au top!


Pour combiner les différents aspects de sa vie, un étudiant qui travaille se doit de faire preuve d'organisation, mais pas que! Voici les 5 conseils indispensables pour réussir ses études.


Avoir un agenda


Cela peut sembler tout bête, mais avoir un agenda, ça sauve vraiment des vies, surtout si vous êtes du genre à faire mille choses à la fois!


Alors c'est vrai, entre les horaires de cours, le travail à côté, le temps de transport qu'i faut aussi prendre en compte, les loisirs, les petits verres avec les amis (si si, vous ne me ferez pas croire le contraire!), réussir à définir un temps chez soi durant lequel réviser ou travailler les devoirs à rendre, cela demande une vrai organisation!


Il n'y a pas UNE façon de s'organiser de manière efficace, il s'agit vraiment de vos préférences: que ce soit avec ou sans code couleur, sur un agenda tout simple ou hyper-chargé (comme moi), ou alors sur un Bullet Journal (BuJo pour les intimes - j'aurai l'occasion de vous en reparler), c'est vraiment à vous de voir!


Réviser de manière efficace


Et non, je ne vais pas vous dire ô combien les fiches sont importantes! Là aussi, cela doit venir de vous, de votre manière de travailler, et je peux vous assurer qu'en aucun cas, faire des fiches est nécessaire!


Je suis du genre à ne jamais faire de fiches, je trouve que ça me fait plus perdre de temps qu'autre chose! Durant mon court cursus en Droit, j'ai essayé de faire des fiches, et j'ai tenu... 2 semaines!


Résultat? Pour les révisions elles ne m'ont pas servi, et j'en ai fait au dernier moment juste pour écrire les titres des chapitres, et des titres, et des sections, et des parties et des sous-parties, et des sous-sous-par... Bref, vous avez compris qu'en Droit, on aime bien écrire en gras et souligner! ;)


Cela dit, si vous êtes plutôt un ou une adepte des fiches, je vous conseille d'essayer la méthode Cornell. Même si je ne suis pas une adepte, cette méthode est vraiment chouette!


Prendre du temps pour soi et se reposer


Et bien oui, vous avez bien lu, "charbonner pour charbonner" ne vous mènera nulle part, car le cerveau à besoin de se re-po-ser!


On a surement déjà dû vous le dire, mais c'est vrai: il vaut mieux en faire un peu tous les jours que tout d'un coup à la fin. Par exemple, chaque soir, il peut être bon de faire ses fiches ou de relire ses cours de la journée, et le weekend relire les cours de la semaine, et pendant les vacances relire les cours des semaines précédentes, etc.


C'est en faisant de petits pas qu'on apprend à marcher et là c'est pareil: c'est en révisant de manière cohérente dans le temps qu'on apprend ses cours!


Avoir les bonnes fournitures


Ici, c'est surtout afin de garder la motivation! Si vous préférez écrire sur du papier plutôt que sur un ordinateur, investissez dans des fournitures qui vous feront plaisir! De même, si l'ordinateur est l'outil qui vous permet de prendre vos cours, choisissez en un qui vous plaise!


Et puis, rien ne vous empêche de changer de méthode durant votre cursus. Par exemple, même si ce n'est pas très pratique pour un question de présentation de mes feuilles de cours à la fin de l'année, j'aime bien changer régulièrement de support. Je change à peu près tous les semestres, et à chaque fois j'ai cette sensation de nouveauté qui me motive à prendre les cours de la plus jolie manière qui soit (je suis un peu perfectionniste)!


Tant que cela vous convient, faîtes le! N'essayez pas de taper à l'ordinateur si vous n'aimez pas cela, tout comme ne vous bornez pas à écrire à la main parce qu'"on dit" qu'on apprend mieux comme cela!


Conserver sa passion


Cela peut sembler tout bête mais quand on a une baisse d'énergie, qu'on ne sait plus ce qu'on fait là, il est important de se remémorer les raisons qui vous ont poussé à faire ce choix de cursus.


Si elles sont toujours valables, vous retrouverez votre motivation. Si ce n'est pas le cas, et bien personne ne vous dira mieux que moi qu'il est important de s'écouter et de faire quelque chose qui vous plait vraiment!


La réorientation et les passerelles sont faites pour ça!


Voila, cet article touche à sa fin, j'espère que vous en aurez apprécié la lecture! Je vous fait plein de gros bisous, merci d'être là, et je vous souhaite de très belles études!


- Marie-Anne -



42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout